Sud Ouest • L’aura de Bernadette • December, 1 2010

Pour cette dernière soirée de la saison culturelle, sur la scène du foyer rural, Bernadette Seacrest et ses « provocators » ont distillé, pendant près de deux heures, une quinzaine de morceaux de jazz haut de gamme. Un public très averti, venu de Dax et d’ailleurs, n’a pas ménagé ses accompagnements en tapant dans les mains. Pas besoin de décor : on n’avait d’yeux et d’oreilles que pour Bernadette. Juchée sur son haut tabouret, elle a marqué la mesure avec ses chaussures à semelles brillantes ! Fabuleux ! À travers ses explications en anglais, le public a bien compris qu’elle les avait acquises spécifiquement pour son actuelle tournée en France. Dans sa langue maternelle toujours, elle a détaillé thèmes et causes des chansons ; toutes écrites par son guitariste Charles Williams dont on a vivement apprécié la dextérité du pincement des cordes. Autant de textes « apportant cette touche définitivement sudiste au son noir et profond d’un jazz signé Ms. Seacrest ». À leurs côtés, à la contrebasse, Kris Dale et son archet qui a subtilement tiré des sons presque d’outre-tombe, faisaient vibrer la bâtisse.

En symbiose majestueuse, la diva a su laisser de l’espace et du temps à ses deux musiciens pour des solos divins. Et tout à fait dans le ton de cette soirée à la fois simple, épurée mais magique, la belle Américaine a régalé le public, avec un grand rire, de quelques mots en français, disons même en Landais gourmand : « Confit, foie gras, crème brûlée ». Cette soirée restera pour tout le monde un vrai délice !

Saison culturelle 2011. À retenir enfin ces quelques mots de Sonia quant à la saison culturelle 2011 : « Au-delà des pièces de théâtre habituelles, sont prévues deux soirées jazz, l’une en février, l’autre de jazz manouche à l’automne ».

Original Article

Jazz en Nord et La ville de Bondues pre?sentent • Samedi 2 avril 2011 – 20h30

NUIT DU BLUES AU FEMININ

Attention, Mrs Seacrest de?barque avec ses boys et son style bien a? elle, dans une ambiance ‘black blues’, me?chamment sexy !

Les inspirations cre?atrices de Bernadette Seacrest se conjuguent comme les histoires d’une he?roi?ne hollywoodienne du milieu du sie?cle : ballerine, esthe?ticienne, chanteuse de charme. Ancienne danseuse de l’American Ballet Theatre Cabaret, e?ge?rie punk a? New York, puis re?alisatrice de costumes, la californienne a e?galement fait partie, pendant deux ans des Long Loners, un groupe de rock, tendance rockabilly, avant d’explorer d’autres genres musicaux. Lorsqu’elle sort un album en 2004, « No more Music By The Suckers » consacre? a? quelques standards du jazz, la critique saluera une « tentative magnifiquement re?ussie ».

Revenue de ses aventures artistiques et personnelles, c’est d’une voix sensuelle qu’elle susurre des textes e?crits pour elle par Charles Williams, guitariste qui compose tous les titres. A la basse, Kris Dale comple?te un trio au son re?solument blues qui joue des silences et des solos e?le?gants, et s’essaye a? tous les genres, du tango a? la ballade langoureuse. Bernadette Seacrest installe un climat glamour propice a? toutes les perversions.

L’ambiance demeure e?pure?e et simple, ce qui permet a? chaque musicien de de?ployer toute l’ampleur de son talent. « Avec une approche la fois sexy, envou?tante et un peu sinistre, Bernadette Seacrest pe?ne?tre de sa voix un monde noir intemporel, avec des chansons charge?es de luxure, de honte, de peur, d’alcool, de meurtre et de trahison. A l’e?couter, on aurait me?me envie d’y gouter » (Crosswinds Weekly).

Download Original

bigorre.org • November 27, 2010

ATTENTION TALENT !!!!!
Ancienne danseuse de l’American Ballet Theatre Cabaret, égérie punk à New York, puis réalisatrice de costumes, Bernadette a également fait partie, pendant deux ans d’un groupe de rock, tendance rockabilly avant d’explorer d’autres genres musicaux. A partir de 2001, The Long Loners, vont tourner devant des salles conquises. Mais Bernadette Seacrest n’en reste pas là, et lorsque la chanteuse sort un album consacré à quelques standards du jazz, en 2004, la critique saluera une ‘ tentative magnifiquement réussie’.

Revenue de ses aventures artistiques et personnelles, c’est d’une voix sensuelle qu’elle susurre des textes écrits pour elle par Charles Williams, guitariste qui compose tous les titres. Kris Dale, basse et pedal steel, complète un trio au son résolument jazz qui joue à merveille des silences et des solos élégants, et maîtrise parfaitement tous les genres, du tango à la ballade langoureuse. Bernadette Seacrest installe un climat glamour propice à toutes les perversions…
Il y a longtemps que nous attendions de vous faire découvrir cette incroyable artiste !!!! Ne ratez pas ce rendez-vous !!!

Original Article

Sud Ouest • L’événement Bernadette Seacrest • November 25, 2010

Vendredi 26 novembre à  21 heures, venez donc découvrir cette drà´le de dame vraiment multiple qui, accompagnée d’un bassiste et d’un guitariste, va secouer les murs du Foyer rural.

Lors de son enfance passée en Californie, elle a étudié la danse classique au sein du très célèbre ballet de Los Angeles et de l’American Ballet Theatre. Après une blessure, l’amour de la représentation chevillé au corps transforme, dans les années 1980, la ballerine en égérie punk des scènes de rue de New York, en même temps que maquilleuse et réalisatrice de costumes pour un grand fabricant de confection et de chaussures.

En 2001, cette touche-à -tout passionnée poursuit son aventure scénique par des débuts musicaux avec les Long Loners pour du rockabilly très en vogue dans le sud-ouest des USA. Quelques morceaux rebelles aux résonances Wanda Jakson sortent de sa collaboration avec un brillant chanteur-compositeur du groupe précité.

Puis, en 2003, la chanteuse se lance à  corps perdu dans une nouvelle discipline : le jazz. Elle forme alors son propre groupe et sort un premier album qualifié de « tentative magnifiquement réussie » par le Swing City Magazine. Le second album sorti l’année suivante, « Live in Santa Fé », frise la magie et, une fois encore, emplit les salles. Enfin, cette grande voyageuse se pose à  Atlanta en 2006 et s’adjoint le guitariste Ch. Williams et le bassiste Kris Dale. Le trio constituant Bernadette Seacrest et ses Provocateurs vole de succès en succès. Ambiance simple et épurée assurée, chaque musicien pouvant ainsi déployer toute l’ampleur de son talent.

Bref, la soirée à  ne pas manquer. Renseignements : Landes Musiques Amplifiées, 05 58 35 90 40. Prix : adultes 8 euros ; pour les 12-18 ans 5 euros ; gratuit pour les moins de 12 ans.

Original Article

La République des Pyrénées.fr • Ce week-end, Pau fête le livre • November 25, 2010

170 auteurs et 72 exposants seront rassemblés au Palais Beaumont du 26 au 28 novembre. Le festival littéraire joue la carte du Nord et de la modernité. Outre les expositions permanentes, de nombreuses animations gratuites sont proposées. Tour d’horizon.

Un personnage-clé pour cette édition de Pau fête le livre ? A choisir, parmi les 170 auteurs attendus au Palais Beaumont du 26 au 28 novembre, ce pourrait être Joanna Hellgren.

Sa présence résume trois caractéristiques fortes du festival : la littérature nordique, les animations et le monde de l’enfance. Suédoise, la jeune femme – elle n’a pas 30 ans – fait partie de la dizaine d’écrivains nordiques invités par la Ville.

Du Nord à  l’enfance : des livres en vie

Suivant le fil rouge légué par Bernadotte, Pau fête le livre fait la part belle à  la littérature « glacée ».

Invitée d’honneur, Marie Hermanson a vu son dernier roman (La Plage) traduit dans quatorze pays. Les deux compatriotes suédoises seront entourées de deux Islandaises, deux écrivains finlandais et quatre auteurs norvégiens.

Le souffle nordique ne restera pas enfermé entre les pages des livres : les animations plongeront les visiteurs de 7 à  77 ans dans cette culture vive. Une table ronde réunira les auteurs des latitudes boréales. Trois expositions sont également proposées.

La première dresse un panorama de la littérature de jeunesse suédoise, « de Astrid Lindgren (1907-2002) à  Emma Adbage », la seconde propose trente-cinq portraits d’écrivains scandinaves de XXe siècle. Les deux se visiteront gratuitement dans la salle Aristide-de-Monpezat.

La troisième aura ses quartiers dans la salle des Ambassadeurs… transformée pour l’occasion en lieu de concert. Y joueront trois groupes (La Zikabilo, Bernadette Seacrest et Can I swing) choisis par Eric Delamare du Show Case. C’est en musique que le public est convié à  découvrir le trait et les planches originales de Joanna Hellgren, qui consacre son talent à  l’écriture de livres jeunesse et de bandes-dessinées.

Le Palais Beaumont fera donc place aux jeunes et même aux tout-petits avec des spectacles dédiés dans un espace repensé par rapport à  2009.

Circulation fluide… et végétale

Porté par la Ville depuis trois ans, Pau fête le livre a succédé au Salon du livre à¢gé de 25 ans.

Le jeune festival a rassemblé lors de sa première édition au Palais Beaumont l’an dernier plus de 10 000 visiteurs.

Cette année, le parcours du public sera libre et aucun exposant ne se trouvera relayé dans une salle fermée. Les stands seront agrémentés de séparations végétales et toutes les animations culturelles se dérouleront au rez-de-jardin.

Le souffle du Nord, une virée en enfance, un zest d’érotisme : ce menu de la diversité infinie n’oublie pas l’ingrédient contemporain, avec un concert dessiné et le spectacle permanent de la Compagnie Intérieur nuit à  écouter salle Henry Russell.

===> Tables rondes et musique : tous les rendez-vous

26 novembre (16h à  21h)

- 17h30 : spectacle « Le cahier secret ou le récit d’un Non » de la compagnie Smala-Bleu Théà¢tre (quartier du Hameau).

- 18h : musique « groovy » éclectique avec la fanfare La Zikabilo, rotonde de la salle des Ambassadeurs.

- 21h : « Troll ou le compagnon », conte norvégien avec Abbi Patrix et la compagnie du Cercle, auditorium Alphonse-Lamartine.

27 novembre (10h à  20h)

- 10h15 : « Cyrano de Bergerac », présenté par Michel Cardoze en partenariat avec l’Université du temps libre, salle Lautréamont.

- 11h : départ de l’atelier d’écriture Litinérant vers Volant (boulevard des Pyrénées).

- 11h : table ronde « Le graphisme, l’image et l’édition » animée par Jacques Cabanné, président du Centre de ressources et d’information sur la littérature de jeunesse (CRILJ), salle Lautréamont.

- 11h, 12h, 13h, 15h, 16h, 17h : lecture de textes érotiques, jardin d’hiver Est.

- 12h30 et 19h30 : prestation acoustique de la Zikabilo, rotonde de la salle des Ambassadeurs.

- 15h : concert swing jazz de Bernadette Seacrest, rotonde de la salle des Ambassadeurs.

- 16h : table ronde « Traduction et traducteurs » animée par Patrick Volpihac, directeur de l’Agence régionale Ecrit cinéma livre audiovisuel (ECLA), auditorium Alphonse-lamartine.

- 17h : « Le cahier secret ou le récit d’un Non », salle Adolphe-Alphand.

- 17h30 : lecture par Blanche Cottura de « Rosa Candida » d’Audur Ava Olafsdottir et table ronde « La littérature nordique contemporaine » animée par Gérard Meudal, journaliste et critique littéraire au Monde, auditorium Alphonse-Lamartine.

- 21h : spectacle « Je me souviens du Tour » de Christian Laborbe et Francis Lassus (Théà¢tre St-Louis).

28 novembre (10h à  18h)

- 11h : table ronde « Le monde du travail » animée par Michel Cardoze, auditorium Alphonse-lamartine.

- 11h, 16h, 17h : spectacle « A l’ombre d’une histoire » de la compagnie la Petite fabrique (enfants de 18 mois à  5 ans), salle Roger-Grenier.

- 11h, 12h, 13h, 15h, 16h, 17h : lecture de textes érotiques, jardin d’hiver Est.

- 12h30 : concert swing jazz de Bernadette Seacrest, rotonde de la salle des Ambassadeurs.

- 13h30 et 15h : lecture déambulatoire « Petits meurtres et menthe à  l’eau » par la compagnie Les Pieds dans l’eau.

- A partir de 14h, sur le stand de la librairie Tonnet: notre consoeur Renée Mourgues dédicace son livre «Pau d’Antan».

- 15h : concert du groupe Can I swing (jazz manouche), rotonde de la salle des Ambassadeurs.

- 15h30 : table ronde « La culture en marche », animée par Hélène Lerou-Pourqué, adjointe à  la culture, autour du livre « T’es d’où, toi ? Je suis de Berlioz ! », auditorium Alphonse-Lamartine.

- 17h30 : concert de clà´ture avec Can I swing, rotonde de la salle des Ambassadeurs. l

===> Du patrimoine… à  la littérature érotique

Les visiteurs découvriront la toute nouvelle bibliothèque numérique Pireneas, riche de 200 000 images patrimoniales accessibles à  tous. Les collections (cartes postales, affiches, photos, estampes, manuscrits, journaux, films) s’articulent autour de sujets relatifs à  l’histoire de Pau, du Béarn et des Pyrénées du XVIIIe siècle à  nos jours. Sur le stand du réseau des médiathèques intercommunales, deux expositions virtuelles (A chacun son album, parcours thématique dans les collections, et Traits portraits, exposition autour d’estampes représentant Henri IV) seront inaugurées et ouvertes à  la navigation.

Dans un tout autre domaine, la nouveauté 2010 est la lecture publique de textes érotiques en cabine (un ou deux auditeurs par cabine) au jardin d’hiver Est. Six comédiens locaux se relayeront pour lire des extraits de nouvelles érotiques publiées par l’Atelier In8 (Serres-Morlaà s) les 27 et 28 novembre à  11h, 12h, 13h, 15h, 16h et 17h. Inscriptions à  l’accueil.

Original Article

Sud Ouest • La drôle de dame Bernadette Seacrest • November 22, 2010

Vendredi 26 novembre à  21 heures, le public est convié à  découvrir cette drà´le de dame aux talents multiples qui, accompagnée d’un bassiste et d’un guitariste, va secouer les murs du foyer rural.

Jugez plutà´t. Lors de son enfance passée en Californie, elle a étudié la danse classique au sein du très célèbre ballet de Los Angeles et de l’American Ballet Theatre. Après une blessure, l’amour de la représentation chevillé au corps transforme, dans les années 80, cette ballerine en égérie punk des scènes de rue de New-York en même temps que maquilleuse et réalisatrice de costumes pour un grand fabricant de confection et de chaussures. Le succès est toujours au rendez-vous.

Débuts dans le rockabilly

En 2001, cette touche-à -tout passionnée poursuit son aventure scénique par des débuts musicaux avec les Long Loners pour du rockabilly très en vogue dans le sud-ouest des USA. Quelques morceaux rebelles aux résonances Wanda Jackson sortent de sa collaboration avec un brillant chanteur-compositeur du groupe précité. Ensemble, ils font rêver des salles combles.

Puis, en 2003, la chanteuse se lance à  corps perdu dans une nouvelle discipline : le jazz. Elle forme alors son propre groupe et sort un premier album qualifié de « tentative magnifiquement réussie » par le « Swing City Magazine ». Le second album sorti l’année suivante, « Live in Santa Fé », frise la magie et, une fois encore, emplit les salles. Enfin, cette grande voyageuse se pose à  Atlanta en 2006 et s’adjoint le guitariste Ch. Williams et le bassiste Kris Dale.

Le trio, constituant Bernadette Seacrest et ses Provocateurs, vole de succès en succès au fil d’un programme à  la touche définitivement sudiste, au son noir et profond d’un jazz signé Mrs Seacrest. Ambiance simple et épurée assurée, chaque musicien pouvant ainsi déployer toute l’ampleur de son talent. Bref, pour toutes les générations, la soirée à  ne pas manquer.

Renseignements auprès de Landes Musique amplifiée, 05 58 35 90 40. Prix : adulte 8 euros ; pour les 12-18 ans, 5 euros ; gratuit pour les moins de 12 ans.

Oringal Article

jazzalouest.com • Rennes, bar « Le Dejazey »-21h30 GRATUIT

Ancienne danseuse de l’American Theater Cabaret égérie punk à  New York, puis réalisatrice de costume, Bernadette à  également fait partie d’un groupe de rock, tendance Rock a Billy avant d’explorer d’autres genres musicaux. À partir de 2001, the Long Loners vont tourner devant des salles conquises. Mais Bernadette Seacrest n’en reste pas là , et lorsque la chanteuse sort un album consacré à  quelques standards du jazz, en 2004, la critique saluera une « tentative magnifiquement réussie ».

Revenue des aventures artistiques et personnelles, c’est d’une voix sensuelle qu’elle sussure des textes écrits pour elle par Charles williams, guitariste qui compose tous les titres. Kris Dale, basse et pedal steel, complète un trio au son résolument jazz qui joue à  merveille des silences et des solos élégants. Bernadette Seacrest installe un climat glamour propice à  toutes les perversions.

jbcarrade.com • La fête continue • March 28, 2010

Excellente annonce de nos amis de Staccato : une female singer chez nous ! Bernadette Seacrest le samedi 13 mars, 21 heures, à  la salle des fêtes de Caubon St Sauveur, oui oui, dans le Lot-et-Garonne …
Bernadette Seacrest and her Provocateurs revient nous séduire avec son nouvel album The Filthy South Sessions, envoûtant de rythmes swings et magnifiquement assorti à  la voix charmeuse de Bernadette Seacrest, certains la compare à  celle de Billie Holiday. Cette ancienne danseuse classique de l’American Ballet Theatre, reine punk des scènes de rue de New York puis réalisatrice de costumes, débute sa carrière musicale au cà´té des Long Loners, un groupe rockabilly qu’elle suivra pendant deux ans avant de se tourner vers un univers plus jazz.

En 2004, elle forme son premier groupe Bernadette Seacrest and her Yes Men, avec notamment l’extraordinaire Michael Grimmes en tant que compositeur et bassiste. L’album No More Music By The Suckers, où figure des standards du jazz sera salué par la critique comme une «tentative magnifiquement réussie». Par la suite, elle enregistrera un second album live et partira sur les routes américaines et franà§aises pour défendre ses chansons chargées d’un univers noir intemporel.

À Atlanta depuis 2006, elle travaille sur ce tout nouveau projet : Bernadette Seacrest and her Provocateurs. Ce nouveau trio, elle s’est entourée de Charles Williams guitariste et compositeur des nouveaux morceaux du groupe et de son bassiste Kris Dale, délivre une performance musicale et scénique qui mêle une touche définitivement sudiste au son noir et profond d’un jazz signé Miss Seacrest. L’ambiance demeure épurée, simple et intimiste, permettant à  chacun des musiciens de déployer toute l’ampleur de leur talent, de faire passer différentes émotions, entre mélodies langoureuses et solos mystérieux. Cette nouvelle formation apporte au répertoire de Bernadette Seacrest une volupté et une sensualité qui la rendent encore plus irrésistible…

Original Article

concertlive.fr • Live Concert

Retrouvez l’actualité concert de Bernadette Seacrest : place de concert, tournée, biographie, photos de concert, vidéos, interviews de Bernadette Seacrest, …

Original Article

froggydelight.com • Bernadette Seacrest et Her Yes Men La Flèche d’Or • November 2005

Bernadette Seacrest c’est d’abord un look plus que vintage, totalement rétro, induit par un physique extrêmement raffiné et glamour. Mais pas le glamour poupoupidou satin rose et casque platine. Le glamour aile de corbeau et sexy tatoos qui transporte immédiatement dans les films noirs des années 40.

Qui ne se retournerait pas sur son passage, en fourreau de satin rouge ou en veste épaulée et jupe noire, devant cette femme au port altier, à  la démarche féline et au sourire ravageur ?

Et quand elle s’asseoit, interminables jambes croisées, sur un tabouret, on retient son souffle. Elle chante le blues et le jazz d’une voix instrumentalisée qui damnerait un saint.

Elle commence son set avec “My man” une reprise en anglais de “Mon homme” à  donner la chair de poule.

Le ton est donné pour 45 minutes de chansons d’amour mélancolique voire malheureux qui nous entraà®ne autant dans les cabarets huppés que les bar enfûmés de l’après guerre.

Car la dame chante des standards mais aussi des compositions originales de Pat Bova, du groupe The Lone goners dans lequel elle a chanté , et de Michael Grimes qui parlent d’amour déà§u, de femme délaissée ou abandonnée (“So cruel”, “Sweet salvation”)

Les morceaux comportent des respirations musicales qui permettent aux musiciens de développer le thème à  l’instar des jam sessions. Les atmosphères se tissent à  l’infini.

Quand Bernadette Seacrest retire sa veste, la vue de son décolleté et des bras complètement tatoués, parure sublime, une sorte de silence se fait dans la salle…

…”silently. . . you melt away ”

Une voix rare et une présence captivante. Le must !

Elle tourne régulièrement en France donc que ceux qui l’ont raté ne désespèrent pas ! Prochaine venue prévue en mars. Qu’on se le dise !

Original Article